LA SÉCURITÉ INDIVIDUELLE DANS LES AGGLOMÉRATIONS

Un contrôle de gendarmerie

Les rues des agglomérations sont considérées par beaucoup, surtout quand il fait nuit, comme des endroits redoutables parfois fréquentés par des marginaux, car elles peuvent être le siège d'actes de violence inspirés le plus souvent par le profit. Mais la violence spectaculaire ne doit pas faire perdre le sens des réalités : Il n'y a pas de vols et d'agressions à chaque coin de rues.

En cas d'incident ou d'agression. Si des renseignements précis sont fournis dans les plus brefs délais à la Gendarmerie, le plan ÉPERVIER déclenché avec tous les moyens peut déboucher sur l'interception des auteurs. Conscients de la difficulté à suivre constamment toutes les recommandations données dans ce chapitre, je vous conseille cependant de vous évertuer, dans la mesure du possible, à en utiliser quelques-unes.

Vo

POUR VOTRE VÉHICULE AUTOMOBILE LAISSE EN STATIONNEMENT:
  • Garez-vous de préférence dans un parc de stationnement, facilement accessible par des rues animées, et éclairé en permanence.
  • Faites-vous accompagner, si possible, dès lors que vous garez votre voiture dans des parkings collectifs souterrains ou à étages, ces derniers pouvant donner certaines facilités à des malfaiteurs.
  • N'abandonnez pas " votre véhicule dans des rues sombres; une glace est vite brisée et l'auto-radio enlevé.
  • N'omettez pas de fermer les portières à clef ainsi que le coffre, et assurez-vous que tous sont bien verrouillés.
  • N'oubliez pas les clefs de contact sur le tableau de bord - c'est évident et pourtant les cas sont relativement fréquents? même si le stationnement doit être de courte durée. Il suffit de quelques secondes pour un voleur " confirmé " pour s'asseoir au volant et partir avec le véhicule sous votre nez.
  • Ne soyez pas négligent en laissant dans le véhicule la carte grise, vos permis de conduire et pièces d'identité ainsi que l'attestation d'assurance.
  • N'y laissez pas de vêtements, de bagages et des objets de valeur - chéquiers, bijoux, appareils photographiques, etc. - encore moins la nuit. En période de voyage, évertuez-vous à faire stationner votre automobile dans un garage fermé. Cela sera peut-être plus cher mais vous évitera parfois des désagréments.
DANS LES VILLES :
  • Ne fréquentez pas les quartiers, les rues et les lieux publics ayant mauvaise réputation. Un manque de mesure ou de retenue peut vous amener des déboires.
  • Faites preuve de prudence dans des endroits qui ne vous sont pas familiers.
DANS LES RUES:
  • marchez sur le trottoir de gauche, à contresens de la circulation.
    Avertissez, si possible, un proche du lieu où vous vous rendez et de l'heure à laquelle vous pensez rentrer chez vous.
  • Examinez fréquemment les alentours lorsque vous appelez un correspondant à partir d'une cabine téléphonique, surtout si elle est située à l'écart.
AVEC DES INCONNUS
  • Ne vous approchez pas trop près d'un véhicule lorsqu'une personne cherche à obtenir un renseignement, même si vous êtes d'un naturel affable; évitez en particulier de descendre du trottoir et (ou) d'avancer la tête à proximité immédiate de la fenêtre de la portière.
  • Restez naturel(le) si vous avez l'impression d'être suivi(e) par un individu; puis sans brusquerie, changez de direction et gagnez une rue animée où vous pourrez soit " semer " plus facilement l'importun, soit demander de l'aide (gendarmes, policiers, commerçants, etc.).
  • Ayez recours, de préférence, à un gendarme si vous avez besoin d'un renseignement.
PENDANT LA NUIT:
  • Demandez à être reconduit(e) chaque fois que cela est faisable ; rendez vous-même ce service lorsque vous le pouvez. Si possible, priez la personne vous ayant accompagné(e) de bien vouloir attendre, avant de quitter les lieux, que vous soyez rentré(e) chez vous.
  • Marchez du côté le plus éclairé de la rue et évitez, si possible, de passer devant des maisons inoccupées ou abandonnées, un chantier ou le long d'un terrain vaque (ou d'une haie)
  • Évitez les rues aux heures où elles sont désertées par le public; de même pour les ruelles mal éclairées.
  • N'hésitez pas à faire un détour par une rue animée, même si vous êtes pressé(e).
  • Abstenez-vous de flâner dans des jardins ou des squares abandonnés
    .
DANS LES LIEUX PUBLICS EN GÉNÉRAL:
  • Ne montrez pas que vous avez d'importantes sommes sur vous (et n'en possédez pas). Vous pouvez être observé et exciter la convoitise de quelqu'un. Il est préférable de payer avec des chèques ou des cartes de crédit. En cas de vol vous pouvez faire opposition.
  • En règle générale, si vous êtes obligé d'avoir une certaine somme sur vous, essayez d'appliquer les principes et (ou) de suivre les conseils indiqués précédemment.(transports de fonds)
  • Ne posez pas trop loin de vous vestes, manteaux, imperméables; n'y laissez pas de portefeuilles, des papiers, etc.
DANS LES GARES ET LES TRAINS:
  • Surveillez vos bagages; un moment d'inattention et votre valise peut disparaître. Les voleurs utilisent les nombreuses occasions fournies par les bousculades aux guichets des gares ou dans les trains en marche pour subtiliser les bagages des voyageurs; dans les wagons, ils travaillent fréquemment avec une complice chargée de distraire la victime.
  • Évitez les compartiments vides; si quelqu'un vient vous importuner, n'hésitez pas à faire appel aux contrôleurs du train.
  • Ne restez pas indifférent lorsqu'un ou plusieurs individus inquiètent un passager. Essayez d'agir comme nous le conseillons au paragraphe suivant.
  • N'hésitez pas à tirer le signal d'alarme lorsque vous constatez qu'une personne est en danger; les contrôleurs se rendront immédiatement au wagon ou au compartiment concerné. (Attention aux abus).
  • Essayez de ne pas dormir dans un compartiment ou alors prenez certaines précautions : sac passé en bandoulière pour les femmes, etc. Si vous avez loué une couchette, placez votre portefeuille et vos objets de valeur au fond du sac de couchage ou dans la taie d'oreiller.
DANS LES AUTOBUS:
  • Écartez-vous des groupes paraissant " agités
  • N'hésitez pas à appeler un taxi si vous craignez quelque chose.


J'ai cherché à vous sensibiliser au fait que l'objectif d'une meilleure sécurité ne peut être atteint que par une adaptation permanente de la prévention aux procédés choisis par l'agresseur et au terrain sur lequel il opère.
Sachez que la technique employée par des voleurs pour établir le premier contact avec la victime est toujours simple : demander du feu, l'heure, la route de ..., une adresse réelle ou imaginaire, l'arrêt d'autobus, etc.
N'hésitez pas à prévenir les gendarmes (ou les policiers) en cas d'incident.

EN CONCLUSION :

Votre sécurité dépend beaucoup de votre V I G I L A N C E.