GENDARMERIE

 

Historique

Une force Humaine

Une organisation

Ses missions

Gend'Sécurité

Les uniformes

Les insignes

Qui suis je

Retour à l'accueil

Les Insignes dans la Gendarmerie

"Extrait du livre "Aux sources de la Tradition - gendarmerie et symbolique" de Richard Fillmote dans la collection Patrimoine, co-édité par Phénix éditions et le service historique de la Gendarmerie Nationale - Fort de Charenton -94706 MAISONS ALFORT.

Grecs, Romains, Gaulois, Francs avaient l' habitude pour se reconnaître dans les furieuses mêlées des champs de bataille, soit de recouvrir leurs boucliers de parchemin ou de fourrures, soit de peindre sur leur surface des ornementations symboliques.

Aux X et XIème siècle, lors des pèlerinages en terre sainte, Les Chrétiens avaient pu admirer les riches motifs décoratifs qui agrémentaient les boucliers des infidèles.

Plus tard, pendant les Croisades, les barons Francs se montrèrent sensibles à ces couleurs et à ces figures. Ils ne tardèrent pas à imiter leurs adversaires. Enrichies et colorées au contact du monde oriental, les armoiries ont pris rapidement de  l' extension. Leur usage se codifia en règles rigides et précises, en particulier à l' occasion des tournois.

Avec la disparition de l' armure et l' apparition des uniformes, les blasons auraient du logiquement perdre de leur intérêt dans les batailles. Toutefois, la solidité de la tradition fit que les régiments conservèrent les armes de leur colonel sur leurs enseignes et étendards.

Après la campagne 1914 - 1918, les insignes devinrent individuels.

En 1945 un service spécialisé a été créé avec pour missions, l' étude, le choix et l' homologation des insignes.

A l' heure actuelle, ce bureau devenu "Section Symbolique", est rattaché au service historique de l' armée de terre. Les premiers insignes propres à une formation de gendarmerie en métropole datent de 1937.

L' insigne réglementaire porté par tous les militaires d' active, du contingent et de la réserve de la gendarmerie a été homologué par le service historique de l' armée de terre. La composition de cet insigne, encore dénommé bayard ou plateau, est du à l'Héraldiste Robert Louis et au capitaine de gendarmerie BESSAND. Il résume la noblesse des origines de l'institution ainsi que ses grandes missions séculaires.

L'histoire est ainsi présentée au travers du heaume, qui évoque autant la chevalerie et son code d'honneur que le souvenir du connétable, haut dignitaire qui exerçait les pouvoirs de police et de justice par l'intermédiaire des prévôts. La gendarmerie nationale vient, en effet, en filiation directe de la connétablie et de la maréchaussée de France. Privilège du connétable, celui-ci était le seul dignitaire qui pouvait se présenter devant le roi l'épée portée haute, symbole de la force prête à frapper sous l'autorité du souverain. Ce symbolisme décliné par la suite au profit de l'état, est matérialisé sur l'insigne actuel par une forte épée posée en pal. Sur la table d'attente l'écu distinctif de la formation reprend, le plus souvent, soit la symbolique territoriale de la province, soit des attributs techniques illustrant la spécificité de l'unité. De part et d'autre de l'écu figurent les rameaux de chênes.

Ils évoquent la couronne civique que l'ancienne Rome décernait à ses citoyens les plus méritants. L'insigne de la gendarmerie est réalisé sous deux nuances: or pour la gendarmerie mobile et la garde républicaine, argent pour la gendarmerie départementale et les formations spécialisées qui lui sont rattachées.

Cliquez sur l'insigne de votre choix pour obtenir sa description héraldique et le symbolisme:

Légion de gendarmerie départementale d'Île de France Légion de gendarmerie d'Aquitaine (BORDEAUX)
Légion de gendarmerie départementale de Midi-Pyrénées (TOULOUSE) Légion de gendarmerie départementale du Limousin (LIMOGES)
Légion de gendarmerie départementale de Poitou Charente (POITIERS) Légion de gendarmerie départementale de Bretagne (RENNES)
Légion de gendarmerie départementale des Pays de la Loire (NANTES) Légion de gendarmerie départementale de Basse Normandie (CAEN)
Légion de gendarmerie départementale de Haute Normandie (ROUEN) Légion de gendarmerie départementale du Centre (ORLÉANS)
Légion de gendarmerie départementale de Rhône Alpes (LYON-BRON) Légion de gendarmerie départementale d'Auvergne (CLERMONT FERRAND)
Légion de gendarmerie départementale de Provence-Alpes-Côte d'Azur (Marseille) Légion de gendarmerie départementale de Languedoc-Roussillon (Montpellier)
Légion de gendarmerie départementale de Corse (Ajaccio) Légion de gendarmerie départementale de Lorraine (METZ)
Légion de gendarmerie départementale d'Alsace (STRASBOURG) Légion de gendarmerie départementale de Champagne-Ardennes (Châlons-en-Champagne)
Légion de gendarmerie départementale de Bourgogne (DIJON) Légion de gendarmerie départementale de Franche-Comté (BESANÇON)
Légion de gendarmerie départementale du Nord-Pas-de-Calais (Lille-Villeneuve d'Ascq) Légion de gendarmerie départementale de Picardie (AMIENS)
Direction Générale de la Gendarmerie à Paris et grands commandements Centre administratif de la Gendarmerie au Blanc et Centre technique de la Gendarmerie à Rosny sous Bois
Centre d'Enseignement supérieur de la gendarmerie École nationale de Officiers de la Gendarmerie Nationale à MELUN
Écoles de formation des sous officiers de gendarmerie (Chaumont, Chatellerault, Libourne, Montluçon, Rochefort et Le Mans) École de formation des gendarmes adjoints (Montargis, Tulle et Châteaudun)
Centre de documentation Pédagogique à Maisons-Alfort Centre National d'entraînement des forces de la Gendarmerie Nationale à Saint Astier
Centre National d'instruction cynophile de la gendarmerie à GRAMAT 2ème Légion de Gendarmerie mobile à BORDEAUX
3ème Légion de Gendarmerie mobile à RENNES 5ème Légion de gendarmerie mobile à LYON BRON
7ème Légion de gendarmerie mobile à METZ 9ème Légion de gendarmerie mobile à Lille-Villeneuve d'Ascq
État major de la Légion de gendarmerie mobile d'Île de France à Maisons Alfort Musique de la gendarmerie mobile à ISSY LES MOULINEAUX
G.S.I.G.N à Versailles-Satory Garde républicaine, état major à PARIS
Orchestre de la garde républicaine à PARIS Commandement de la gendarmerie de la Martinique à FORT DE FRANCE
Commandement de la gendarmerie de la Guadeloupe à SAINT CLAUDE Commandement de la gendarmerie de Guyane à CAYENNE
Groupement de gendarmerie du Sud de l'Océan Indien Commandement de gendarmerie de la Nouvelle Calédonie à NOUMEA
Groupement de gendarmerie de la Polynésie Française à PAPEETE Compagnie de gendarmerie de Saint Pierre et Miquelon
Prévôté et assistance militaire technique Gendarmerie des transports aériens à PARIS
Gendarmerie Maritime à PARIS Gendarmerie de l'air à PARIS
Formations aériennes de la gendarmerie Nationale à VELIZY VILLACOUBLAY Gendarmerie de l'Armement à ARCUEIL
Gendarmerie de la Sécurité des armements nucléaires à NANTERRE Service historique de la gendarmerie nationale à MAISONS ALFORT
6ème légion de gendarmerie mobile à Marseille Unités de gendarmerie de haute montagne (insigne spécial)
personnels motocyclistes de la gendarmerie départementale (insigne spécial) Personnels motocyclistes de la gendarmerie mobile (insigne spécial)
Personnels du G.I.G.N. (insigne spécial) maitres de chiens de la gendarmerie nationale (insigne spécial
Personnels des unités fluviales Stagiaires gendarmerie du collège interarmées de défense à l'Ecole militaire
Groupement blindé de la Gendarmerie mobile de VERSAILLE-SATORY