La tenue du gendarme à cheval sous la gendarmerie impériale, avant 1812

- habit avec revers, parements et retroussis rouges,
- collet bleu,
- veste, culotte et gants de peau jaune,
- bottes à l'écuyère,
- trèfles, aiguillettes blanches à gauche pour les hommes (mélangée de soie bleue pour les gradés),
- trèfles, aiguillettes d'argent à droite pour les officiers,
- chapeau bordé d'argent (petite tenue),
- bonnet à poil ou bonnet d'ourson (grande tenue) avec visière en cuir verni et jugulaire blanche. Le sommet comporte une grenade blanche sur fond rouge,
- giberne garnie d'un aigle en cuivre,
-
porte giberne ou baudriers et ceinturons jaunes, bordés de blanc.

Armement: sabre droit des grenadiers à cheval, et deux pistolets.

Il est à noter que les gendarmes portaient alors les cheveux en queue attachée à 25 millimètres de la nuque, avec un ruban fixé par une épinglette comportant une grenade d'argent. Le toupet devait être coupé en brosse.

retour à l'accueil
retour aux uniformes